Une transmission en famille peut a priori sembler plus simple que la vente à un tiers, car elle évite de s’engager dans le processus complexe de sélection d’un repreneur externe.

 

Force est toutefois de constater que la transmission en famille est souvent complexe, en raison des émotions en jeu et des problématiques de gouvernance et de gestion des talents internes et externes à la famille.

 

En effet, d’après le Family Business Institute, seulement 30 % des entreprises sont transmises en deuxième génération, 12 % en troisième et 3 % en quatrième !

 

Il est donc essentiel d'aborder une transmission en famille avec un soin au moins aussi important qu'un processus visant la vente à un tiers.

Téléchargez le fichier PDF

Une initiative de